FESTIVAL VIAN

CORRIERE DELLA SERA

CORRIERE DELLA SERA, Par Sergio Longo, lundi 14 décembre 2009
CORRIERE DELLA SERA, Par Sergio Longo, lundi 14 décembre 2009

LE MYTHE BORIS VIAN REVIT A LA MAISON DU JAZZ


   Que celui qui, parmi les auteurs-compositeurs italiens ne s’est pas inspiré de Boris Vian, authentique « fil de France », ose lever la main. (Gaber et Tenco en faisaient partis).

Pour célébrer le cinquantième anniversaire de sa mort (il disparait à seulement 39 ans à la suite d’une malformation cardiaque), la France le célèbre avec un double Cd de ses chansons réinterprétées par des célébrités ( ex.Juliette Greco).

 

   A Rome, la Maison du Jazz lui a rendu hommage sous forme de lecture musicale-"Vian, Jazz & Blues"- interprété par Fabrizio Bosso (trompette) et Gianfranco Salvatore (électronique et soundscape) pour la partie musicale, et l'actrice française Carole Ventura pour le partie théâtrale. Ce n’était pas évident de rendre, en une heure, la multiplicité des talents de Vian à la fois timide et extroverti, ironique et surréaliste : romancier, jazziste (et même critique de  jazz), il a aussi été directeur artistique de plusieurs maisons de disques (Barclay et Fontana).

 

   Et pourtant la soirée a réussi, et cela surtout grâce au jeu vivace et intelligent de Carole Ventura, magnifiquement capable de rendre toutes les nuances ironiques des textes sélectionnés ainsi que leur veine à la fois provocatrice et surréelle.


   Les insertions musicales de Bosso et Salvatore ont été ambivalentes: elles ont eu aussi bien la fonction de commentaire- ironiques ou désacralisant, selon les cas – et, à d’autres moments, une force expressive autonome, toujours fidèle aux idées inspirées de Vian avec quelques juxtapositions ellingtoniennes comme l’agréable "Duke's Place".


   Le rebienvenu, Boris.

LE PETIT JOURNAL

Olivier Lebeau (www.lepetitjournal.com - Rome) vendredi 12 décembre 2009
Olivier Lebeau (www.lepetitjournal.com - Rome) vendredi 12 décembre 2009

HOMMAGE A BORIS VIAN

    Les 13 et 18 décembre se tiendra le Festival Grazie Vian à Rome à l’occasion du cinquantième anniversaire de la mort de Boris Vian. Reading musical et adaptation théâtrale, ce festival n‘est pas sans lien avec la passion de l’actrice française Carole Ventura pour l‘écrivain.

Jazz et littérature 


   C’est au Vian critique de jazz que la Compagnie italienne Cicala s’intéresse tout d’abord. Dimanche 13 décembre, vous pourrez assister à une lecture musicale en italien. Mise en scène de textes de Boris Vian sur le jazz, ce spectacle sera joué par Carole Ventura et accompagné d’improvisations du trompettiste Fabrizio Bosso. Les textes choisis sont issus du recueil Rassegna Stramba de Gianfranco Salvatore, véritable "traité sur la musique". Vendredi 18 décembre, Carole Ventura interprètera une adaptation théâtrale de L’Arrache-cœur, en Français.


   "APPRODONDIR UN TRAVAIL"

   Cette adaptation est le résultat du travail de l‘actrice. Habituée à seulement jouer les spectacles, Carole Ventura assure également la mise en scène de l‘Arrache-coeur. Boris Vian, c’est son "aventure". "Je voulais approfondir un travail, vraiment réfléchir et aller au fond des questions", explique-t-elle.


   En passionnée, elle a cherché à être le plus proche possible du texte original. Il y a certes eu quelques nécessaires "coupes, collages et changements dans l’ordre", mais "aucune phrase autre" que celles écrites par Vian n’a été ajoutée. La subtilité de l’écriture a également imposé à l’actrice de lire et relire le texte. "Le travail sur le texte a été très important, il y a beaucoup de jeux de mots, d’assonances et d’allitérations", confie-t-elle avant d’insister sur le travail fourni pour "rendre l’humour de Boris Vian".

    

MINISTERE DE LA CULTURE

AMBASSADE DE FRANCE

CASA DEL JAZZ

FAGUOWENHUA

FRENCH PRIVATE CLUB

ABITARE A ROMA

ABITO IN SCENA

VOGLIA DI EVENTI